La mutualisation au coeur de la politique documentaire de l’académie de Toulouse

La mutualisation et le travail collaboratif sont les fruits d’un long cheminement à la fois de notre réflexion et de notre action au sein de notre académie. Il n’est jamais simple de présenter 10 ans de travaux, quels qu’en soient les domaines. J’ai donc choisi d’utiliser un schéma pour montrer à la fois la progression de la réflexion sur le champ de la mutualisation mais aussi les réalisations de notre académie dans ce domaine. Le support à la fois de la réflexion, de la mise en place et de la mise en œuvre de la mutualisation est constitué par la politique documentaire académique. Elle est chaque année validée par le Recteur qui l’a fait parvenir à tous les établissements de l’académie. C’est en quelque sorte le cahier des charges de l’éducation à l’information ou encore la « feuille de route » des professeurs documentalistes de notre académie.

Comme le montre le schéma ci-dessus, la politique documentaire académique a initié 2 types de mutualisation :
-  la mutualisation de la réflexion autour du groupe académique politique documentaire (GAPD) ;
-  la mutualisation des outils et des pratiques qui utilise actuellement comme vecteur de développement, l’ENT.

Bien entendu, ces deux volets sont étroitement liés. Mutualiser la réflexion, c’est à la fois échanger sur ses pratiques, sur son métier, sur son positionnement, et là nous avons développé des listes thématiques en fonction de leur objet. Ainsi, la liste ENT permet à ses utilisateurs d’échanger sur leurs pratiques et en particulier d’échanger des « bonnes pratiques » qui se traduisent par la mise en ligne de tutoriels, voire de protocoles ou même de scénarios pédagogiques, montrant différentes facettes de l’utilisation de l’ENT. De même, la liste PMB, où sont inscrits tous ceux qui utilisent ce logiciel documentaire, permet aux utilisateurs d’échanger sur leurs pratiques, de mutualiser leurs savoirs et savoir-faire permettant aux acteurs de se situer dans une démarche d’auto-apprentissage partagé, facilitant la prise en main, voire le développement de l’outil.

Mais la mutualisation de la réflexion est aussi conduite par différents groupes de travail que je pilote, aidé en cela par des membres du GAPD. Ce sont tout d’abord les actions académiques mutualisées conduites par la DEGESCO. Au niveau académique, c’est Anne DELANNOY, professeure documentaliste et conseillère pédagogique, qui est plus particulièrement chargée de l’animation de ce groupe. Chaque année, un appel à propositions autour de différents thèmes (B2i, ENT, veille…) est lancé par la DEGESCO en direction des académies qui répondent en faisant des propositions par rapport au thème. Puis durant l’année, les académies retenues construisent leurs réponses, éventuellement de façon collaborative entre plusieurs académies qui développent la même réflexion. Les productions finales sont transmises à la DEGESCO puis à la communauté professionnelle. Cette année, nos travaux portaient sur la veille réalisée par les élèves. Nous avons plus particulièrement travaillé sur Diigo comme outil social de bookmarking permettant de réaliser une veille en réseau et sur Scoop.it plateforme de curation permettant d’éditorialiser une veille informationnelle.

D’autres groupes émanant du GAPD fonctionnent sur des réalisations d’outils collaboratifs différents :
- un Atelier de Recherche Et Diffusion (ARED) travaille sur l’élaboration et la mise à jour de « Culture de l’information et disciplines d’enseignement » qui montre, à partir de l’étude des programmes des disciplines, l’implication de l’ensemble des enseignants documentalistes et disciplinaires, dans la mise en place et la mise en œuvre d’une éducation à l’information ;
- un ARED a travaillé et continue de la faire sur le référentiel de compétences info-documentaires que les élèves doivent acquérir dans le cadre de l’éducation à l’information ; le premier document de ce type a été réalisé en 2004 : « Progression des apprentissages de la sixième à la terminale » ; le tout dernier document devrait être publié sur notre site dans le courant du mois de juin ;
- un groupe recherche formation a travaillé pendant 4 ans à la réalisation d’un réservoir collaboratif de situations pédagogiques : AIVASAT.

Cela nous conduit tout naturellement au deuxième grand volet : mutualisation des outils et des pratiques. Pour proposer de façon cohérente aux enseignants, pas uniquement documentalistes, les outils réalisés par les différents groupes de l’académie, nous avons conçu dans l’ENT, une brique documentaire que l’on repère dans l’onglet « CDI virtuel » : c’est là que les documentalistes sont invités à positionner les différents outils de mutualisation ; bien entendu, on peut avoir accès à ces ressources par la barre d’outil de l’ENT. Les principaux outils sont :
- AIVASAT qui sert de réservoir en ligne de situations pédagogiques, réalisées en collaboration avec des enseignants ; il y a actuellement près de 200 situations en ligne et autant qui devraient l’être très rapidement après validation par le groupe d’experts ;
- CELINAT qui est un catalogue collaboratif de notices de ressources numériques en lignes, sélectionnées et validées par des équipes pédagogiques ; les notices sont disposées dans le réservoir par les documentalistes ; elles servent à alimenter en notices de qualité les logiciels documentaires des CDI ;
- ALAE, réalisé par le CRDP de Toulouse et l’IUFM de Toulouse avec qui nous travaillons étroitement ; il s’agit d’un calendrier qui informe les enseignants, documentalistes et disciplinaires, des actions éducatives qui se déroulent durant l’année scolaire, d’où son nom d’Agenda en Ligne de ressources éducatives.

Ce panel de travaux en réseau et de ressources mutualisées montre les finalités de notre politique documentaire académique de puis plusieurs années : accompagner les professeurs documentalistes dans leur mission d’éducation à l’information des élèves, les aider à se positionner comme personne ressource dans ce domaine et mettre de la cohérence dans cette éducation. Ce sont les 3 finalités de notre démarche de travail en réseau.

Pierre RIVANO, IA IPR EVS Anne DELANNOY, Professeure Documentaliste

Laisser un commentaire