Documents supports pour le stage du 27 février : EMI et élèves créateurs

Voici les documents qui ont servi d’appui au stage PAF « EMI et élèves créateurs » animé par Anne Delannoy et Marion Carbillet

Le diaporama :

La carte Mindomo « EMI et élèves créateurs » qui fait le point sur la typologie des outils dédiés à la publication en ligne :

 

mindomohttps://www.mindomo.com/fr/mindmap/f9ef34fd9d6c41d2b5388be71c1f2b2ex

 Cette carte est le fruit de la mutualisation avec l’académie de Nancy-Metz mise en place dans le cadre des TraAMs en documentation.

Un site a été crée pour valoriser les publications des travaux des élèves dans notre académie :

publionsdoc

 https://publionsdoc.wordpress.com/

Quand la lecture devient écriture

Quand la lecture devient écriture : doit-on apprendre à éditorialiser un parcours de lecture ? Ce travail, réalisé dans le cadre des traams Toulouse et présenté sous forme de storify, a pour objectif de proposer une synthèse des réflexions de ces cinq dernières années autour de la méthode du document de collecte.

Voici le storify qui présente une réflexion sur la question :

https://storify.com/MCarbillet/du-document-de-collecte-a-l-anthologie-apprendre-a

En réinterrogeant la notion de document de collecte, nous avons cherché à relier nos questionnements autour de la lecture sur support numérique, des liens entre veille, lecture, et editorialisation.

Qu’est-ce qu’un document de collecte ? C’est un document secondaire. Il se présente sous la forme d’une liste de courts extraits copiers-collers dont on donne à chaque fois la source.

Le terme nous a été donné par Nicole Boubée, chercheuse en SIC, dès 2008 pour qualifier l’activité informelle des élèves qui constitue à empiler les copiés-collés sur un traitement de texte lors d’une recherche d’informations. S’appuyant sur l’idée de Nicole Boubée que cette activité reflétait une véritable activité cognitive en œuvre lors de la recherche, des collègues professeurs documentalistes ont choisi de l’expérimenter sur le terrain. Ces expérimentations qui se sont appuyées sur une légitimation du copier-coller et sa prise en compte dans l’activité d’enseignement, ont permis de préciser :

  • la place de cette activité dans une séquence de recherche d’information
  • sa place comme méthode utilisable dans les différentes disciplines
  • le rôle de l’activité de copie dans l’activité de création littéraire ou artistique
  • la possibilité d’envisager la méthode dans une progression de la 6ème à la 3eme, cette progression permettant de dresser la liste des connaissances info-documentaires procédurales et conceptuelles en œuvre

Une seconde étape a été franchie quand il est apparu que nous pouvions mettre nos élèves en création de document de collecte en utilisant d’autres outils que le traitement de texte. C’est le cas en particulier avec les bibliothèques collaboratives de signets qui permettent de travailler en ligne sur des sélections de sites tout en en présentant des extraits.

Les outils du Web 2, par leur utilisation nous ont amené à penser la question de l’éditorialisation ; ce fut la troisième étape.

[L’éditorialisation c’est l’utilisation d’un dispositif technologique pour : proposer une sélection de contenus, structurer cette sélection, penser son accessibilité (le partage des ressources, notamment par l’interopérabilité des outils, attirer l’attention sur ce contenu : la question du design informationnel est importante (couleurs, images, taille de police…)]

Les outils du Web2 nous ont aussi permis d’ouvrir le champ des compétences travaillées à celles de la littératie numérique telles que proposées par le chercheur belge Pierre Fastrez (lecture/écriture/ navigation, à croiser avec les aspects techniques, sociaux et informationnels des outils utilisés)

La quatrième étape, qui n’est sans doute pas la dernière, fut d’interroger la question de l’anthologie, à la suite de lectures proposées par le philosophe Milad Douehi. Ce philosophe aborde la question du retour à une pratique lettrée de l’anthologie. Cette pratique, qui existait dans l’Antiquité à cause de la rareté de l’information, se retrouve aujourd’hui utile à cause de la surabondance de l’information.

Cette idée d’une lecture anthologique est familière au monde de l’information documentation ; mais ici il s’agit de voir que ce mode de lecture se répend à toute la société en raison de la surabondance informationnelle dans laquelle nous baignons. Comme le numérique apporte une information moins stabilisée et moins neutre que ne l’apportait l’imprimé, au moins livresque, nous nous retrouvons aujourd’hui, pour une recherche, devant des quantités d’informations orientées ; or l’orientation de l’information, sa véridicité, ne l’invalide pas forcément. Nous comprenons aujourd’hui qu’une information arrive à nous en participant à un débat, plus ou moins construit dans lequel les sources s’expriment en fonction d’un point de vue et d’une plateforme de publication (site, forum, blog, wiki…).

Les sujets à débats qui traversent nos sociétés sont nombreux : sociaux, scientifiques, environnementaux, moraux… Il se dégage là donc bien des apprentissages potentiellement nécessaires au citoyen de demain. Ainsi, un véritable enseignement par controverse semble pertinent. Il devra/pourra être associé un travail sur les sources, en incluant ces dernières dans le cœur même de la production finale. Développer l’enseignement de l’anthologie pour permettre aux élèves de rendre compte de leur lecture, de l’éditorialiser et de la partager semble une voie prometteuse en information-documentation dans le seconde degré.

Espace Académique de formation et d’autoformation

Le groupe académique a mené une réflexion sur la construction d’espace personnel d’apprentissage (EPA). L’objectif est de proposer un accompagnement personnalisé à tous les collègues enseignants documentalistes et de leur montrer l’interaction entre les outils, les ressources et les formations  académiques. Il s’agit d’accompagner, de soutenir les initiatives et de motiver, de créer l’émulation et de repérer des nouvelles pratiques pédagogiques, et aussi d’ouvrir le réseau de publication et de mutualisation à l’ensemble des enseignants.

Projet Live Tweet

Objectifs : former des lycéens de la voie professionnelle au live tweet et les faire retranscrire via Twitter une conférence scientifique au salon Futurapolis de Toulouse (mai 2014)

Ce projet pédagogique est inspiré d’une initiative de Relais d’Sciences à Caen : en 2013, des lycéens avaient été formés à la pratique du Live tweet pour relayer la conférence annuelle Grand Témoin de Relais d’Sciences. Le projet a beaucoup plu à l’équipe de Science Animation Midi-Pyrénées, représentée par Audrey Bardon (médiatrice scientifique), qui s’est lancé dans l’aventure avec deux enseignantes documentalistes Hélène Baussard et Florence Canet, deux enseignants de discipline Mme Rozenbaum (Math-sciences Muret) et M. Olivier (Électrotechnique – Valence d’Agen). Le projet a été réalisé en parallèle dans deux lycées professionnels de l’Académie de Toulouse et a donc concerné deux classes de bac professionnel (20 élèves de seconde bac pro ELEEC et MVA au Lycée Jean Baylet de Valence d’Agen, et 1re bac pro TCFA au Lycée Charles de Gaulle de Muret).

L’objectif pédagogique, dans une démarche d’éducation aux médias et à l’information (EMI), était de former des élèves de la voie professionnelle à une utilisation de Twitter dans un cadre professionnel et dans une démarche de culture scientifique, via la pratique du Live-Tweet qui consistait dans le cas présent à retranscrire en direct via Twitter une conférence scientifique. Le projet devait permettre également de valoriser les filières professionnelles des deux établissements scolaires, et apporter aux élèves des éléments d’une culture scientifique. Les élèves ont suivi une phase de formation à l’outil et à ses usages (six séances pédagogiques d’une à deux heures selon les lycées), tandis que l’objectif final était de se rendre avec les deux classes au congrès Futurapolis (mai 2014 à Toulouse), afin que les élèves retranscrivent une des conférences en direct. La formation devait permettre de travailler à la fois les notions de réseau social, d’identité numérique et de production numérique, la pratique de l’outil de microblogging en mode professionnel, et la rédaction de textes courts (140 caractères) dans une démarche d’apprentissage de la langue française à des fins de communication. Elle avait pour objectif de développer chez les élèves la capacité de synthétisation de l’information, l’usage d’un outil numérique (Twitter) et l’acquisition de certains éléments d’une culture scientifique. Les élèves étaient ainsi les acteurs d’une production numérique collective, dans un esprit de mutualisation (Domaine 5 du B2i Lycée, Communiquer travailler en réseau et collaborer, item 5.4) et apprenaient également à s’exprimer via les réseaux en identifiant la qualité de l’espace de publication (même domaine, item 5.5).

Très motivés et acteurs véritables de leur formation à Twitter, les élèves des deux groupes classe ont su s’approprier le projet et le mener à terme jusqu’aux deux conférences du 15 mai 2014. Ils se sont énormément investis, réalisant le travail demandé sur Twitter hors la classe et twittant parfois même durant les vacances scolaires (!) ; ils ont fait preuve de sérieux et de maturité lors des deux conférences alors qu’ils étaient les seuls élèves parmi un public d’adultes et de spécialistes du sujet des conférences. Au-delà de la production finale (les deux live-tweets, dont les storify témoignent), le projet est une réussite à ce niveau : des élèves de filières professionnelles sont capables, si un projet pédagogique novateur et ambitieux leur est proposé, de s’y investir, de travailler, de ne pas ménager leurs efforts et d’être sérieux sur plusieurs semaines pour voir ce projet aboutir. Cette expérience oppose donc un sérieux démenti à la morosité ambiante qui entoure souvent l’ambition et le sérieux des élèves des filières professionnelles.

Le projet a bénéficié du soutien de l’association Science Animation en Midi-Pyrénées, représentée par Mme Audrey Bardon, qui a participé à l’élaboration du scénario pédagogique et est intervenue lors de certaines séances pédagogiques ; et de la MANE Toulouse. Un partenariat avec Le Point, organisateur de l’évènement Futurapolis, a permis d’inviter les élèves et leurs enseignants à deux conférences pour réaliser le live-tweet en présentiel à Toulouse.

Hélène Baussard et Florence Canet

Présentation du projet :

PMB4 : vers de nouvelles fonctionnalités

Dans le cadre de la session 2012-14 des TraAM, Nicolas Cimolino a été amené à participer à deux projets concernant le système intégré de gestion de bibliothèque PMB.

Le premier projet, mené en collaboration avec M. Grabowski, professeur-documentaliste de l’Académie de Nice, consistait à proposer une version de PMB4 simplifiée afin que le lecteur puisse disposer sur son OPAC uniquement des informations et des modules que le documentaliste aurait jugé essentielles au sein d’une interface épurée.

Le deuxième projet, réalisé avec M. Grimmer, envisageait le déploiement de la version 4 de PMB au sein des CDI de l’Académie de Toulouse avec un portail pré-paramétré selon les souhaits de la majorité des professeurs-documentalistes, recueillis par un questionnaire diffusé en début d’année 2014, en lieu et place de l’OPAC.

Vous trouverez le compte-rendu de chacun de ces projets ci-dessous :

 

TraAm 2012-2014

 thème : favoriser l’accès, mettre en valeur, diffuser les ressources numériques, en
direction des élèves, des équipes pédagogiques et des réseaux
Bilan d’étape : traam_Synthese_Toulouse_2013_juin
Le thème des supports nomades de lecture et d’accès à l’information a donné lieu à une réflexion disponible sur les bibliothèques numériques, une enquête et un projet (Culture numérique et médiation artistique sur tablette : Projet_Culture_et_Tablette-2)

CELINAT

Catalogue en ligne d’informations numériques de l’académie de Toulouse : Réservoir de notices, documents électroniques

La politique documentaire académique 2009-2010, dans son axe 2 (politique d’acquisition et de mise à disposition des ressources dans le cadre du développement des ENT), prévoit la mise à disposition des utilisateurs des ressources numériques en ligne validées qui sont présentées, voire conservées pour certaines d’entre elles, dans un portail de ressources,

Afin de faciliter la mise en œuvre de cette politique dans chaque établissement et dans la logique de la mutualisation déjà en place dans notre académie avec le « Réservoir académique de notices », le Groupe académique pour la politique documentaire propose un catalogage collectif de pages web validées.

Cet outil permet d’effectuer le catalogage et l’indexation des pages web sélectionnées et de les mettre à disposition de l’ensemble des utilisateurs de son établissement en indiquant le lien vers l’OPAC de CELINAT et/ou de récupérer dans sa propre base,

Il permet également de mettre à disposition de l’ensemble de l’académie un catalogue collectif de sites web,

L’académie d’Orléans-Tour, dans le cadre des TraAm a élaboré une procédure de saisie permettant une perte de données minimale entre PMB et BCDI au moment de l’importation. Les notices saisies par ce groupe de travail appartiennent à la collection Noticentre

Se connecter : http://docs.ac-toulouse.fr/celinat/

identifiant : celinat

mot de passe : mutuweb

Ariège

 RNE Etablissement ville adresse de l’OPAC
 0090001c Clg Mario Beulaygue Ax-les-thermes http://docs.ac-toulouse.fr/col-beulaygue-ax-les-thermes/opac_css
 0090478w Clg Lakanal Foix http://docs.ac-toulouse.fr/col-lakanal-foix/opac
0090002d Lyc Gabriel Fauré Foix http://docs.ac-toulouse.fr/lyc-faure-foix/opac_css/
090006h LP JM Jacquard Lavelanet http://docs.ac-toulouse.fr/lp-jacquard-lavelanet/opac_css/
0090010m Clg du Plantaurel Le Mas d’Azil http://docs.ac-toulouse.fr/col-plantaurel-mas-azil/opac_css/
009009l Clg F. Verdier Lézat sur Lèze http://docs.ac-toulouse.fr/col-verdier-lezat/opac_css/
 0090013r Cité scolaire Mirepoix http://docs.ac-toulouse.fr/cite-scolaire-mirepoix/opac_css/
0090056m Clge J.P. Rambaud Pamiers http://docs.ac-toulouse.fr/col-rambaud-pamiers/opac_css/
00905435s LP Irénée Cros Pamiers http://docs.ac-toulouse.fr/lp-cros-pamiers/opac_css/
0090037s Clg Jean XXII Pamiers http://docs.ac-toulouse.fr/col-jeanXXIII-pamiers/opac_css/
 0090028g  Clg Jules Palmade Seix  http://docs.ac-toulouse.fr/col-palmade-seix/opac
0090019x LP A. Bergès Saint-Girons http://docs.ac-toulouse.fr/lyc-berges-saint-girons/opac_css/
0090020y LP F. Camel Saint-Girons http://docs.ac-toulouse.fr/lp-camel-saint-girons/opac_css/
0090574a Collège Saint-Girons http://docs.ac-toulouse.fr/col-saint-girons/opac_css/
0090023b collège du Girbet Saverdun http://docs.ac-toulouse.fr/col-girbet-saverdun/opac_css/
0090024c LP P. Tissié Saverdun http://docs.ac-toulouse.fr/lp-tissie-saverdun/opac_css/
 0090028g  Clg du Montcalm Vicdessos  http://docs.ac-toulouse.fr/col-montcalm/opac_css